Final Fantasy XII

Forum RPG regroupant tout les mondes des Final Fantasy. Celui ci sera consacré au monde de Final Fantasy XII
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Départ précipité de Bhujerba.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elowan Elfée Ondore

avatar

Masculin Nombre de messages : 14
Age : 24
Localisation : Plaine d'Ozmone
Classe : Chevalier
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Départ précipité de Bhujerba.   Jeu 20 Mai - 22:41

Rabanastre était très connue pour sa haine envers l'empire d'Archadia, particulièrement envers leur nouveau consul, Vayne Carudas Solidor et ce malgré son éloquent et soit disant pacifique discours qu'il avait fait peu avant en arrivant sur le contient. Mais certains ne sont pas aveugles, il avait beau être un héritié de la maison Solidor, une organisation familiale dont les membres dirigeaient l'empire depuis 4 générations, toutes les personnes lucides voyaient parfaitement en lui la germe grandissante de la haine. Les membres de la résistance poussent des cris de haine et rejettent ce Prince bien trop sur de lui. Mais bien malheureusement, ces fières pacifistes et justiciers d'Ivalice doivent garder en patience et en silence leur dégout afin de ne pas attirer l'œil perfectionniste de l'empire. Le Marquis, Halim Ondore IV, qui est le principal pilier de cette résistance, qu'il réunit secrètement dans l'ombre pour se dresser contre Vayne, avait confié a son petit fils, Elowan Elfée Ondore la lourde tache d'unir les résistants d'ici et la voulant se battre contre Vayne afin de réunir une armée assez grande pour se confronter a ses forces. C'est alors qu'Elowan se lançait secrètement a la recherche d'alliés lors de ses nombreux voyages. Mais après une courte pause dans sa démarche, il décida d'orienter ses recherches vers cette empire disgracié dont fait partit Rabanastre, jusqu'à l'opposition récente et brutal du Marquis :

En effet le Marquis, considérant les troubles récents bien trop dangereux pour que son petit-fils se promène seul et lui avait donc strictement interdit de sortir de la citée volante. Ce qu'Elowan avait évidement contesté mais sans succès. Il lui était cependant impossible de regarder l'empire se dégrader a cause d'un homme bien trop attiré par le mal et d'un grand-père bien trop inquiet a son gout. Elfée c'était alors échappé du Palais familiale en secret, échappant a l'œil vigilant et protecteur de son grand-père afin d'effectuer un voyage illégal pour regrouper des troupes comme il l'avait fait lors de ces précédents voyages.

Mais encore fallait-il échapper aux gardes ...son grand-père en avait surement été averti vu l'agitation qui résultait de ceux-ci. Elowan devait alors prendre soin de les évitez, ce qui devenait malheureusement de plus en plus difficile. Dans tous les cas, il devait absolument prendre un vaisseau le plus vite possible pour quitter la citée volante, avec ou sans l'autorisation du Marquis. Il s'appliqua alors a éviter le plus de gardes possibles, se faufilant et se cachant habillement a leur vigilance. Passant par les mines de Lhusu, ou il se doutait que les gardes ne le chercherait pas, il s'offrit un pause brève.

- Bon sang, Bhujerba n'est pas bien grande pourtant. Comment peut il déployer autant de gardes pour une seule personne, et qui plus est, moi. Il pourrait se montrer compréhensible pour une fois et me laisser tranquille, je ne suis pas un enfant !

L'inquiétude étouffante de son grand-père avait le don de l'énerver. Assis sur le rebord d'un mur assez épais, il balança a coté de lui son épée ainsi que sa bourse, des petites économies modestes mais indispensables pour voyager puis laissa échapper un long soupir tout en regardant l'immensité du ciel.

* ici, personne ne viendra m'embêter *

Mais la pause fut de courte durée, une main fort habille et silencieuse se hissa discrètement vers sa bourse. Si il n'avait pas suivit les entrainements des maitres réputés de l'empire lors de son éducation, il n'aurait surement pas perçu l'habilité fort développé de cette personne. Aussitôt, il empoigna le poignet du voleur en question et le hissa jusqu'à lui pour percevoir au mieux son visage.

- Attends voir que je te regarde, tu seras bien punie !

Elowan s'arrêta net lorsqu'il vu la face de son voleur.

* … Une femme ! *

En effet,c'était une jeune femme ! Elle possédait de longs cheveux blonds ainsi que des yeux dorés sur un visage aux traits fins et délicats, ce qui lui conférait une grande beauté. Il lâcha son emprise sur la jeune femme, son éducation pointilleuse lui interdisait de violenter une femme, même la pire qui soit. Il s'empressa alors de la bousculé légèrement en arrière afin que celle-ci tombe en position de faiblesse tout en la regardant de haut,il resta néanmoins vigilant et froid face a cette intervention.

- Qui est tu ? Ton nom.

Dit il d'un ton froid et rapide car le temps pressait. Cependant Elowan avait totalement changé d'expression, il était passé d'une rêverie enfantine et douce a une expression méprisante et hautaine, ce qui surpris surement la jeune femme étant donné l'expression perplexe et surprise de son visage. Quoi qu'il en soit, il attendait sa réponse, et cela le plus rapidement possible. Il devait absolument s'échapper de Bhujerba car a présent le temps lui est compté.

_________________


Dernière édition par Elowan Elfée Ondore le Ven 25 Juin - 18:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elwing

avatar

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Départ précipité de Bhujerba.   Ven 21 Mai - 20:44

Après s'être enfui de Rabanastre, Elwing c'était se dirigée vers la cité volante de Bhujerba, elle avait entendu dire que de nombreux nobles vivaient là bas. Ainsi donc, elle se faufila comme dans ses habitudes dans un vaisseau touristique (sans rien payer évidement). La voyage vers Bjujerba fut assez rapide, même si elle fut contrainte de se cacher dans la salle des machines, une petite prison glacée dans laquelle elle ne pouvait regarder le ciel. Grande déception pour son premier voyage en vaisseau. Quoiqu'il en soit, dès qu'elle fut arrivée à Bhujerba, la fameuse citée volante elle remarqua, à sa grande surprise, qu'il n'y avait aucuns nobles, on l'avait leurrée ! Enérvée celle-ci sentait qu'elle devait se déchainer sur quelqu'un ou quelque chose, peut importe du moment qu'elle pouvait extériorise sa haine. Elle se dirigea alors vers les mines de Lhusu pour ne pas s'en prendre à des innocents. Arrivée sur la place de la mine, elle pensa à present que tuer quelques monstres lui ferait le plus grand bien, ce qui malgré sa profonde déception donnerais surement une faible raison de ce voyage. Ce sera donc en guise d'entraînement. Cependant Elwing découvrit plus que des monstres, en effet un homme au cheveux blond assis sur un mur rêvassait:

_Bon sang, Bhujerba n'est pas bien grande pourtant. Comment peut il déployer autant de gardes pour une seule personne, et qui plus est, moi. Il pourrait se montrer compréhensible pour une fois et me laisser tranquille, je ne suis pas un enfant !


Il semblait être d'origine noble, étant donné l'habillement qu'il portait. C'était une victime parfaite pour la voleuse. Pour ce fait, Elwing se faufila et tendant la main, s'apprêta à subtiliser la bourse. Cependant sa victime n'était pas vraiment comme les autres, beaucoup plus attentif que prévu, l'homme l'empoigna violemment tout en l'attirant vers lui afin de mieux voir son visage.


_ Attends voir que je te regarde, tu seras bien punie !

La surprise du garçon fut assez surprenante, il était surement surpris par le fait qu'elle était une femme. A ce moment, Elwing voulait rire comme jamais, la punir elle ? Elle volait les riches pour vivre, en quoi cela était une faute de voler un riche avare qui se fou de la pauvreté des autres ? Mais l'homme la poussa par terre, celle-ci touchant violemment le sol, regarda aussitôt l'homme qui se positionna de façon supérieure à la jeune femme. Il avait fait ce qu'il ne fallait jamais faire à Elwing.

_Mon nom?! Cria-t-elle en se relevant brusquement. Dis moi c'est pour me punir c'est ça ? Mais ne te gêne pas surtout, pas contre je prend ceci avec moi.

Elle arracha violement la bourse des mains de l'homme blond, callant celle-ci contre sa poitrine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elowan Elfée Ondore

avatar

Masculin Nombre de messages : 14
Age : 24
Localisation : Plaine d'Ozmone
Classe : Chevalier
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Départ précipité de Bhujerba.   Lun 24 Mai - 22:01

Elowan regarda la voleuse s'exciter seule devant lui avec un air détaché, comme si les cris et les menaces de la jeune femme ne pouvait l'atteindre. En vérité, ce n'était pas qu'il ne faisait pas attention à ces paroles, mais il avait tellement l'habitude d'entendre les gens se plaindre pour des broutilles à son grand-père, et parfois même a lui , que les hurlements même les plus grinçants ne pouvaient plus l'atteindre. En effet il avait l'habitude que des habitants de la citée volante manifestent leurs mécontentements quelconques et quotidiens, cela fait partie de la gestion d'une citée et avec le temps, cela faisait à présent partie de ses habitudes. Ennuyantes habitudes a force. Des gens qui se plaignent, reviennent peu après sans avoir fait l'effort de régler leurs problèmes personnelles et qui exposent leur vie à la justice…

Bref, Elowan laissa la voleuse s'exprimer, de toute façon c'était par définition une femme dont les attentions sont « uniquement dirigées par l'argent », il devra alors se montrer méfiant envers elle par la suite. Pendant ce temps la, il entretena avec patience son calme naturelle, quand tout à coup, celle-ci lui arracha assez violemment la bourse des mains. Alors la , s'en était trop ! Si elle croyait un simple instant qu'elle pouvait se permettre de lui parler de la sorte puis de se comporter comme une brute non civilisé envers lui, en lui arrachant des objets des mains, elle pouvait encore rêver.

Il répondit alors de la même façon pour lui montrer l'incivilité et l'impolitesse de son geste, lui arrachant comme elle l'avait fait précédemment la bourse des mains. Puis s'adressa à elle d'une façon express aux allures polis mais aux accents néanmoins hypocrites et hautains.

_Tu crois que j'ai du temps à perdre avec des gens comme toi ? Détrompe toi, je suis extrêmement pressé. Je dois quitter au plus vite Bhujerba mais toi et ton intervention de vaurienne me fait perdre mon précieux temps.

Il avait totalement conscience de la méchanceté de ses propos, et ce, même si il y avait une part de vérité. Elowan avait pleinement conscience qu'un monde égal n'existerais jamais, que même si la paix enveloppait Ivalice de sa protection maternelle, certaines inégalités persisteront, la haine, la pauvreté de certains villages … le vol, comme parmi de nombreuses professions illégales était souvent la seule et unique ressource pour survivre. En même temps, Elowan pouvait parfaitement le penser, ce qui n'était pas une mauvaise démarche de sa part en soit, au contraire, mais en même temps il n'avait jamais vécu dans la pauvreté, toujours cajolé et bercé dans le cocon que lui avait offert son grand-père et sa riche famille, qu'a présent il rejetait pour prendre ses propres rescisions.

Inutile de rester ici plus longtemps. Elowan tourna le dos à la voleuse afin de continuer son chemin au plus vite quand tout à coup, le tranchant d'une lame menaçante se pointa sur sa gorge.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elwing

avatar

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Départ précipité de Bhujerba.   Ven 4 Juin - 23:29

Alors là! Tomber sur un ordure pareille, il fallait le faire! Après l'avoir poussée, arracher des mains une bourse méritée et puis lui parlait sur ce ton. Selon ses principes, Ewling ne pouvait pas tuer ses victimes, bien quelle hésita à lui trancher la gorge d'un coup sec, elle se contenta de l'arrêter et de lui en mettre plein à la face

- Ne bouge plus ordure ! Je ne sais pas ce que me retient de t'égorger, c'est surement pour satisfaire ma profonde envie de te faire souffrir … Quoi qu'il en soit, la vermine ici ce n'est pas moi, je vole pour survivre et donc subvenir a mes besoins, c'est mon gagne pain : Soutirer de l'argent à des sales petits bourges de ta race pour nourrir les miens est une quête justifiable. D'ailleurs je sais que tu es recherché dans tout Bhujerba, tout cela parce que tu as quitté ton petit nid doré et confortable baignant dans l'argent; alors écoute moi attentivement, je ne te dénoncerais pas, car ça serait me dénoncer moi même. C'est toi qui réunis des membres dans la résistance contre l'empire d'Archadia ? Il faut à tout prix que ce Vayne crève, je le désire beaucoup plus que cette bourse (elle bluffe hein …). Donc je vais te proposer un petit marché ...

Elle rapproche doucement la lame aiguisée de son arme sous la gorge du garçon aux cheveux dorés.

-… Engage-moi auprès de la resistance, et en échange tu m'aide à survire en me donnant suffisament d'argent pour satisfaire tous mes besoins primaires … Quoique …

La lame s'écarte de quelques centimètres.

- … te balancer à ton grand père chéri, me fera le plus grand bien, à moins que t'accepte ma proposition et que je t'accompagne pour combattre Vayne. La balle est dans ton camps blondinet.


Dernière édition par Elwing le Dim 19 Déc - 22:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elowan Elfée Ondore

avatar

Masculin Nombre de messages : 14
Age : 24
Localisation : Plaine d'Ozmone
Classe : Chevalier
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Départ précipité de Bhujerba.   Sam 5 Juin - 12:39

Tss , mais pour qui elle se prenait cette saleté de voleuse ? S'adresser à lui de la sorte puis le menacer avec une arme, lui le petit-fils et l'unique héritié du Marquis halim Ondore IV de nom. De plus il semblait qu'elle connaissait la place d'Elowan dans la hiérarchie familiale, c'est-à-dire réunir des résistants, sinon elle n'aurait jamais parlé de se faire « engagé dans la résistance» ... Et puis quoi encore ? L'engagé ? Elle ? Une vaurienne qui n'a aucunes notions de la justice et qui se contrefiche pas mal de l'honneur de son pays, et pire encore qui est uniquement stimulé par l'argent. Et ben dit donc, elle est belle la population d'Ivalice. Toujours aussi fidèle et fière avec ses grands airs hautains. Heureusement qu'il était de dos, parce que son sang froid aurait surement énervé la jeune femme. Bientôt la lame s'écarta de quelques centimètres, espace largement suffisant pour permettre à Elowan de se dégagé de l'emprise menaçante de la voleuse. Pourtant il ne le fit pas. A quoi bon, elle passerait son temps a s'égosiller si il ne lui donnait pas raison. Gardant tout son calme et son sang froid naturel, il décida alors de jouer le jeu tandis que la voleuse exposait son petit marché. Se charger d'une cargaison inutile pendant son voyage ne l'enchantait pas vraiment, et il s'apprêta a repoussé la proposition de la voleuse jusqu'à ce qu'il entende les mots suivants :

- … te balancer à ton grand père chéri, me fera le plus grand bien, à moins que t'accepte ma proposition et que je t'accompagne pour combattre Vayne. La balle est dans ton camps blondinet.

Non vraiment, mais quelle saleté. Ce n'était pas une voleuse pour rien. Mais pour une fois il devait accepter la faiblesse dont il devait faire preuve afin que sa fuite ne soit pas vaine. Il désirait en aucuns cas que le Marquis, son grand-père retrouve sa trace, il c'était trop appliqué dans sa fuite jusqu'ici pour retourner à la case départ à cause d'une gamine qui agite les bras en criant qu'elle le dénoncerait. Il soupira réalisant avec déception qu'il n'avait jamais vu pire auparavant, comme quoi. Puis déclara sur un air froid et détaché tout en poussant dignement du revers de la main la lame qui menaçait presque sa gorge d'être tranché :

- c'est bon, j'accepte le marché. Désormais tu voyagera avec moi.

Derrière cette face lisse et froide, Elowan dissimula un large sourire. Comme si sa fourberie n'avait jamais été aussi malsaine. En effet ce marché ne tenait sur rien. Car l'argent contenu dans la bourse ne suffirait qu'à pailler un allé vers Rabanastre ainsi que de la nourriture de basse qualité, qui servira pour subvenir a leur besoin dans les deux prochaines semaines. Il l'avait bien eus la petite voleuse. Elowan imaginais déjà sa face livide lorsque celle-ci réalisera qu'elle c'est fait avoir en beauté. Finalement le garçon aux cheveux d'orées continua son chemin en direction de l'aérogare de Bhujerba , suivit de très près par la voleuse, avec l'étrange sensation qu'elle matait les bijoux qu'ils portaient … Finalement, Elowan qui avait la ferme attention de voyager legé se retrouva avec le plus lourd des bagages ...


Mais ce qu'il ne réalisais pas encore, et qui ferait défaut pas la suite, autant pour Elowan que pour Elwing, était le fait qu'ils allaient tous les deux êtres coincés ensemble à Rabanatre et ce pendant un certains temps …

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Départ précipité de Bhujerba.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Départ précipité de Bhujerba.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mon départ à l'arraché mais nécessaire.
» Arrivée précipitée
» [CXL] Palm City - aménagement part 1 - Maria Beach
» Départ pour la Finlande!
» Entraînement au départ triathlon...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy XII :: Le Monde de Final Fantasy XII :: Royaume de Bhujerba :: Bhujerba :: Place Lhusu-
Sauter vers: